Le Bouddhisme en Birmanie

Le bouddhisme en Birmanie occupe une place prépondérante. S’il existe 3 grandes écoles, en Birmanie c’est le bouddhisme Therâvada, encore appelé bouddhisme Petit Véhicule qui est dominante. Les deux autres : Mahayana, Vajrayana proposent des formes de bouddhisme différentes. L’école Mahayana, est appelée plus couramment « le grand véhicule » par opposition à l’école Theravâda, nommée « le petit véhicule ». Entre temple, monastère et ancienne capitale, découvrez ce que notre guide de voyage vous réserve !

L’école Mahayana et son origine

Cette école est née pendant le premier siècle de notre ère. Elle propose une forme de bouddhisme plus modérée et plus facilement accessible que l’école Theravada. Dans la tradition Mahayana, la figure du moine est beaucoup moins idéalisée que dans la tradition Theravada. L’école Vajrayana est celle des moines tibétains. On la surnomme aussi « le véhicule du diamant ». Cette école est très minoritaire au niveau mondial mais c’est la plus pratiquée en Occident. Cette école emprunte des éléments aux deux autres et en propose une synthèse.

bouddhisme en Birmanie, moines birmanie

Les stupas et les pagodes

Les paysages de la Birmanie sont dominés par les stupas et les pagodes. Une pagode trône toujours fièrement une au centre de chaque village. La pagode la plus vénérée du pays est indéniablement la pagode Shwedagon de Rangoon. Parmi les autres lieux de cultes du pays, les plus vénérés sont le Bouddha Mahamuni à Mandalay et le Rocher d’Or de Kyaiktiyo. Les birmans vénèrent également des esprits connus sous le nom de « Nats ». Le Mont Popa, un volcan éteint non loin de Bagan, est le lieu de pèlerinage le plus important pour les Nats.

bouddhisme en Birmanie, jeunes moines Rangoon

Le bouddisme en Birmanie

89% de la population pratique le bouddhisme en Birmanie. Peu importe où l’on se trouve, les nonnes en habit rose ainsi que les moines et leur bure rouge se fondent toujours dans le paysage. Chaque matin on peut assister à la procession des moines, portant leur bol à aumône afin de récolter de la nourriture. Chaque enfant devra à un moment ou à un autre devenir moine novice, ne serait-ce que pour une courte période. Durant cette période ils suivent les préceptes des moines et découvrent la méditation. Pourquoi ne pas profiter d’un séjour en Birmanie pour, vous aussi, vous initier à la méditation ?

Nos articles annexes :
Inwa, la capitale royale entre le 14° et 18° siècle
L’ancienne capitale royale Mandaley
Le monastère de Nat Taung
Rangoon, l’ancienne capitale Birmane
Bagan, la vallée des 2000 temples